Non, le Crédit Mutuel Arkéa n’a pas stoppé ses investissements dans les start-up. Les cessions successives des fintechs Budget Insight, Mangopay et Leetchi à des fonds de private equity américains en début d’année et l’avenir incertain de Pumpkin ne sont pas signe d’un désintérêt total pour la French Tech, en particulier les fintechs françaises. La banque mutualiste, via sa filiale Izimmo, devient actionnaire majoritaire de l’agence immobilière en ligne Liberkeys, pour un montant non communiqué.

La part de capital détenue par la banque n’est également pas dévoilée. Les trois cofondateurs de la start-up, Thomas Venturini, Julien Watry et Anthony Peyron, restent actionnaires et la marque ne disparaît pas. A cette occasion, les business angels, family offices et le Crédit Agricole Immobilier sortent du capital. Depuis sa création en 2018, Liberkeys a levé 5 millions d’euros , via deux tours de table. Cette proptech propose une offre de vente immobilière allant de l’estimation du bien à la signature chez le notaire. Le tout pour une commission fixe de 6.500 euros alors que les agences immobilières traditionnelles facturent une commission entre 4 et 8 %.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original