Les propriétaires qui ont l’occasion de louer un logement par le biais du site Airbnb sont de plus en plus nombreux. Les revenus générés par cette activité doivent obligatoirement être déclarés aux services fiscaux lorsque vous effectué votre déclaration d’impôt. De quelle manière ces revenus locatifs sont imposés ? Découvrez nos éléments de réponse.  

La plupart des biens présents sur la plateforme américaine Airbnb sont meublés. Ainsi, les propriétaires ont le statut de loueur en meublé non professionnel. Cela engendre des obligations à respecter en matière de fiscalité. Il faut donc déclarer au fisc les sommes générées par cette location pendant l’année concernée par l’imposition. Vous pouvez utiliser un simulateur au moment de votre déclaration de revenus locatifs.

Des options différentes pour déclarer ses revenus

Différentes options sont possibles en matière de régime de fiscalité en lien avec les revenus issus d’une location Airbnb. On peut choisir le régime du réel. Il faut alors indiquer le montant total net des loyers empochés par le biais d’Airbnb. La somme sera imposée d’après un barème progressif.

On peut aussi opter pour le régime des bénéfices industriels commerciaux (BIC) quand les revenus générés pour la location sont inférieurs à 72.600€ chaque année. Cette option permet de profiter d’un abattement de 50 % pour les frais et charges en lien avec cette location (taxe foncière, assurances, entretien…).

Quel taux d’imposition va s’appliquer ?

Le calcul de l’impôt en lien avec revenus Airbnb varie selon le régime auquel la personne est affiliée. Pour le régime réel, les revenus de la location seront imposés selon un barème progressif composé de 5 tranches. Les prélèvements sociaux s’élèvent alors à 17,2%. Pour le régime du micro BIC, un abattement de 50% sur les revenus déclarés s’applique aux impôts. Les petits revenus peuvent même être exonérés.

Pour effectuer la déclaration d’impôt en question, il faut les mentionner dans la rubrique « Revenus des locations meublées non professionnelles » et compléter les cases : 5ND, 5OD ou 5PD. En général, vous serez au courant du début de la période de déclaration d’impôt en ligne par email. Vous aurez accès aux différents formulaires et déclarer au moment de l’étape 3 les revenus liés à cette location.

Airbnb communique les informations au fisc

Il faut savoir que l’entreprise Airbnb est obligée de communiquer les revenus perçus par les personnes ayant mis leur appartement ou maison en location de courte durée sur le site. Ne pas déclarer ses revenus liés à la location de courte durée peut entraîner des sanctions. Le fisc estime qu’il s’agit d’une fraude. Mais, en cas d’oubli, il est possible d’informer les services fiscaux. Ces dernières années, plusieurs villes comme Paris ou Barcelone critiquent le fonctionnement de la plateforme Airbnb. Les détracteurs de ce système de location considèrent que cela vide les centres-villes des habitants et réduit l’offre locative pour les résidents. De plus, le prix des loyers aurait tendance à augmenter. Des villes ont mise en place des restrictions de durée.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original